Gestion de l essaimage

l'essaimage C'est quoi ?
Alors Pourquoi ?

Depuis la nuit des temps, la pérennité des abeilles est assurée par l'essaimage qui la division naturelle de la colonie en deux populations. La reine accompagnée de la moitié des ouvrières quittent la ruche pour former une nouvelle colonie appelé un essaim qui se forme en grappe. Dans la ruche initiale, l'essaim a anticipé son envol en laissant du couvain naissant et plusieurs cellules royales prêtes à naitre. Une nouvelle reine remplacera l'ancienne qui a pris son envol et la ruche commencera son développement.

Le second objectif de l'essaimage est le "brassage" génétique. L'essaim prend son envol pour s'installer vers un nouveau territoire permettant de varier la source de mâles qui vont se reproduire avec la nouvelle reine vierge

  • Congestion de la chambre à couvain.

    Durant la période d'essaimage, la ponte de la reine est à son apogée et elle peut pondre jusqu'à 2000 œufs par jour ! Cela nécessite donc des alvéoles libres pour pouvoir déposer les œufs, ce qui n'est pas toujours le cas. De plus, les naissances ne cessent d'augmenter et la quantité d'abeilles devient très importante : nourricières, ouvrières et butineuses se côtoient dans la chambre à couvain. 

  • Âge de la reine.

    La reine sécrète des phéromones permettant de garder un lien avec l'ensemble des abeilles et limiter aussi le développement des ovaires des ouvrières. Plus la reine vieillit (à partir de 1 an), moins elle a de phéromones faisant ressentir sa présence dans la ruche. Par conséquent, les abeilles se sentent orphelines et vont vouloir créer une nouvelle reine. 

  • Manque d’espace lors de la miellée.

    Pendant la miellée, les abeilles peuvent récolter une grande quantité de nectar apporté par la butineuses. Le nectar étant composé de 80% d'eau au départ, les abeilles ont besoin d'espace pour le stocker et le ventiler  pour atteindre un taux d'hygrométrie à 17%. Il peut arriver que la miellée soit tellement importante qu'elles manquent d'espace (hausse posée trop tard ou déjà pleine), ainsi les abeilles vont chercher le moindre emplacement vide pour stocker ce nectar. Il peut arriver qu'elles construisent des faux-rayons où elles peuvent (au-dessus des cadres, dans le nourrisseur, etc) ou qu'elles complètent les cadres du corps qui est normalement réservé à la ponte de la reine et de quelques réserves. Dans ce cas, la reine n'a plus de place pour pondre et on se retrouve dans les conditions de le cas 1 avec la congestion de la chambre à couvain.

 

Dernier point important : Anticiper

L'essaimage n'est pas immédiat, les abeilles se préparent pendant 7 à 12 jours avant que cet évènement arrive.

Etape 1 : construction et soin de plusieurs cellules royales (la reine pond et les nourricières sécrètent de la gelée royale)

Etape 2 : la reine réduit son régime alimentaire pour diminuer sa ponte et ainsi réduire le volume de ses ovaires pour être capable de voler 

Etape 3 : Des butineuses deviennent des éclaireuses pour trouver le futur emplacement de la nouvelle colonie.

Etape 4 : Emplacement trouvé et les potentielles futures reines vont bientôt naitre. L'ancienne reine et la moitié de la colonie sont prêtent à partir. L'autre moitié restera avec la nouvelle reine dans la ruche. 

image.jpg

 SAISONALITE

Il y a une saison d'essaimage où les abeilles essaiment plus souvent. Au printemps, la colonie est à son apogée avec une population forte, un couvain important pour renouveler les abeilles et la miellée bientôt prête à commencer ! Cependant, il est possible d'avoir des essaims en dehors de la saison.

 RACE DE L'ABEILLE

La race de l'abeille joue un rôle important sur le caractère d'essaimage et donc certaines races ont tendance à plus essaimer que d'autres comme par exemple la carnica. Il faut savoir que même à l'intérieur d'une même race, certaines ont des envies d'essaimages plus importantes que d'autres.

FACTEURS STIMULANTS

Il existe plusieurs paramètres pouvant provoquer l'essaimage. II est important de les assimiler afin de comprendre les abeilles et de mieux prévenir l'essaimage.​ Voici les facteurs stimulants par ordre de priorité :

iconfinder_idea_2799205.png

1

éléments importants :
iconfinder_idea_2799205.png

2

iconfinder_idea_2799205.png

3

Comment faire?

Choix des reines

Premier aspect important dans la prévention de l’essaimage est de garder de jeunes reines (idéalement de moins d’un an) à la tête des colonies pendant la saison d’essaimage. Il est donc de bon usage de procéder au remérage des colonies au début août, bien que cela soit plus difficile qu’au printemps. Noter qu’un échec d’acceptation en août est moins dommageable qu’au printemps, où chaque jour de ponte perdu se traduit par un retard de développement de la colonie.

Destruction de TOUTES les cellules royales (efficacité +/-)

Pour empêcher la naissance d'une nouvelle reine, il faut détruire les cellules royales tous les 7 jours tout en oubliant pas une seule ! Cela peut s'avérer parfois difficile, certaines cellules royales étant quelquefois bien cachées dans des trous du rayon. Malgré tout, il arrive que l’essaim quitte tout de même la ruche avec la vieille reine en laissant le reste de la colonie orpheline. Bilan : C’est une méthode fastidieuse, répétitive et avec risques.

Faire des essaims (efficacité +)

Le fait de diviser la colonie tôt en saison en faisant des essaims est aussi une forme d’essaimage. Cette méthode simple permet d’augmenter son cheptel et de combler les pertes apicoles. Par contre, les essaims ne produiront pas autant de miel que la colonie mère.

 

Finalement, après toutes ces opérations, il est toujours possible qu’un essaim finisse par s’échapper néanmoins si vous agissez sur ces différents points l'essaimage sera très réduit.

Casser les cellules royales

LES 4 TYPES DE

cellules royales

Au printemps, les ouvrières bâtissent des cellules royales de type essaimage. En fonction de la race, on trouvera 2 à 20 cellules en bordure d’un ou plusieurs cadres de couvain. C’est le processus naturel de division de la colonie. La vieille reine s’envole avec environ la moitié de la colonie. L’essaim primaire pourra être suivi par des essaims secondaires avec reines vierges.

_srcc5b67394b4355a6d48fd510cee33d016_par

Cellules royales d’essaimage naturel

Cellules royales de sauvetage

_src1222455f730e28d6ac7fcff287919cac_par

Lorsque la reine disparaît brusquement (souvent par une mauvaise manipulation de l’apiculteur) les ouvrières orphelines construisent en urgence une cellule de sauvetage à partir d’une alvéole contenant une larve plus ou moins âgée. De cette cellule, située au milieu du cadre, naîtra une reine souvent de moins bonne qualité car la larve choisie n’aura pas été nourrie exclusivement avec de la gelé royale.

Rappel : une larve d’ouvrière est nourrie pendant 3 jours avec de la gelée royale puis 3 jours avec un mélange miel/pollen. Une ou plusieurs autres cellules seront bâties quelques heures plus tard, en bordure du cadre, à partir d’alvéoles contenant des larves très jeunes, nourries uniquement à la gelée et qui donneront de bonnes reines. Malheureusement la cellule de sauvetage éclora avant les autres et la reine tuera les larves royales encore emprisonnées. L’apiculteur détruira donc la cellule de sauvetage centrale au profit des autres cellules en périphérie.

Cellules royales de remérage / supercédure

_src2d3ade2c2674336e5dae2feb6ee98688_par

En automne, les ouvrières construiront une ou 2 cellules royales de remérage ou supercédure pour remplacer une reine âgée ou à la ponte déclinante. On peut également rencontrer ce phénomène après l’application d’un traitement à l’acide formique. Ce type d’élevage n’est pas suivi par un essaimage.

Les Cellules royales artificielles

_srca577aee011666b5dcdb69baa750b6a9e_par

L’éleveur greffe des larves, issues de reines de sélection, âgées de moins de 24 h dans des cupules qui seront introduites dans des colonies orphelines pour élever les futures reines. Les reines naissent et peuvent ensuite être fécondées par des mâles sélectionnés (station de fécondation) en vue d’améliorer les qualités de la descendance.

Retour au menu principale